Bus

La RATP va tester un bus à hydrogène du constructeur Solaris

La RATP, leader mondial des transports publics et acteur engagé de la ville durable, sera le 1er opérateur en Europe à convertir d’ici 2025 l’ensemble de ses centres bus à l’électrique et au biogaz et, à terme, d’opérer une flotte de bus 100% propre, conformément à la volonté d’Île-de-France Mobilités, faisant ainsi de la Région Ile-de-France une référence mondiale du transport public urbain routier très bas carbone.

Pour cela, la RATP s’est engagée, avec le soutien d’Ile-de-France Mobilités, dans le programme ambitieux de conversion de ses centres bus et de sa flotte à la traction biogaz et électrique au travers du projet bus 2025. C’est un défi majeur qui mobilise l’ensemble de l’entreprise puisque cela concerne 4700 bus et 25 centres bus.

Cependant, la RATP et Île-de-France Mobilités souhaitent maitriser l’ensemble des technologies et continuent de tester de nouvelles énergies. C’est dans cette optique que l’entreprise a signé aujourd’hui à Stockholm, au salon International des Transports Publics (UITP), un partenariat avec le constructeur Solaris afin de tester son bus à hydrogène.

Ce véhicule sera testé début 2020, pendant deux mois, en conditions réelles d’exploitation avec voyageurs. Il sera hébergé au centre bus de Thiais, dans le Val-de-Marne.

L’utilisation de l’hydrogène comme vecteur de la transition énergétique est un enjeu majeur pour les années à venir. La RATP propose donc aux constructeurs de matériels roulants de tester dans des conditions réelles d’exploitation les matériels à pile à combustible qu’ils développent.

Pour rappel, la flotte de bus RATP est aujourd’hui composée de 4700 bus dont 83 véhicules électriques, 142 biogaz et 930 hybrides. La RATP a attribué en avril 2019, les lots du plus gros appel d’offres européen de commande de bus électriques, financé par Île-de-France Mobilités, portant sur un potentiel de commande de près de 800 bus (dont environ 200 en commande ferme).