Corporate

Résultats 2019 du Groupe RATP

Des résultats positifs, malgré l’impact du conflit social sur les retraites

Faits marquants de l’exercice

  • Une croissance forte de l’activité du Groupe, en France comme à l’international : le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 5 704 M€, en hausse de +2,5%, soit +5,9% hors effet du conflit social de décembre.
  • La croissance est tirée par le développement vigoureux des filiales (+139 M€, +12%), notamment RATP Dev, dont le chiffre d’affaires a dépassé 1,3 Md€, en hausse de 10,4% hors effet devises, avec la montée en puissance de nouveaux contrats en France, aux Etats-Unis et au Moyen-Orient. La part des filiales dans le chiffre d’affaires consolidé atteint 22,9% (hors effet grève), en progrès de 1,1 point par rapport à 2018.
  • L’activité de l’EPIC est restée stable : la bonne tendance de fond en Île-de-France (+4,3% hors effet grève), a été intégralement absorbée par l’impact de la grève (-186 M€).
  • Au total, le conflit social débuté le 5 décembre a fortement impacté les résultats 2019, avec un impact de -150 M€ sur le résultat opérationnel (EBIT) et le résultat net part du Groupe, et de +62 M€ sur l’endettement net consolidé.
  • Le Groupe affiche néanmoins une performance solide, qui traduit l’amélioration de sa performance intrinsèque, avec :
  1. un résultat opérationnel (EBIT) de 319 M€, soit 5,6% du chiffre d’affaires, en progression de +4% hors effet grève,
  2. un résultat net part du Groupe positif de 131 M€ (soit 2,3% du chiffre d’affaires), en baisse de -69 M€ par rapport à l’année précédente. Le résultat net récurrent atteint toutefois 310 M€, soit 5,4% du chiffre d’affaires et en amélioration de 7,2%.
  • En Île-de-France, la RATP a poursuivi et amplifié encore, dans le cadre de son contrat avec Île-de-France Mobilités, son effort d’investissement pour la modernisation et le développement du réseau. Les investissements ont progressé de près de 150 M€, à 1,73 Md€, dans un cadre financier sain. La dette nette consolidée est ainsi restée stable à 5,18 Md€. Le ratio dette nette / capitaux propres (gearing) est resté stable à 1,07x, en avance sur l’objectif fixé pour 2020 (1,1x).

Le Conseil d’Administration de la RATP, réuni le 6 mars 2020, sous la présidence de Catherine Guillouard, sa Présidente-directrice générale, a examiné et arrêté les comptes consolidés du groupe RATP et les comptes sociaux de l’EPIC, au 31 décembre 2019.

L’année 2019 s’est terminée avec un conflit social majeur, qui a lourdement pesé sur les résultats annuels du Groupe, avec un impact négatif de 150 M€ sur le résultat net. Pour autant, cela ne doit pas faire oublier les bons résultats enregistrés au cours des mois précédents, qui traduisent à la fois le dynamisme de l’activité du transport public en France et dans le monde, et les effets des plans de performance menés par l’EPIC RATP et les filiales pour améliorer leur compétitivité. Au total, les résultats du Groupe ont bien résisté en 2019, avec un résultat net part du Groupe positif à 131 M€. Hors effet grève, le résultat opérationnel a progressé de 4%. Avec le soutien d’Île-de-France Mobilités, le groupe RATP aura investi 32% de son chiffre d’affaires en 2019 soit 1,8 Md€, tout en stabilisant sa dette, ce qui témoigne de la solidité de nos fondamentaux.
Le Groupe RATP va poursuivre résolument sa stratégie de croissance rentable sur les marchés porteurs des mobilités durables et de la ville intelligente, en France et à l’étranger, tout en participant activement aux premiers appels d’offres sur le marché du bus et du métro automatique en Île-de-France, et en se préparant à la mise en concurrence des bus sur son territoire historique de monopole de Paris et petite couronne. Le Groupe fera valoir ses atouts pour gagner la confiance de nouveaux clients.

 

Catherine Guillouard
Présidente directrice générale

Communiqué de presse complet ici

Retrouver la présentation des résultats annuels en téléchargement