Culture

Isabelle Carré, présidente du jury du Grand prix poésie RATP 2019

Pour la 5e année consécutive, la RATP organisera au printemps son Grand Prix Poésie destiné à révéler des poètes amateurs de tous âges. Enfants, jeunes et adultes seront invités à participer à ce grand concours d’écriture poétique, du 13 mars au 14 avril 2019. Pour cette nouvelle édition, le jury du Grand Prix sera présidé par la comédienne et romancière Isabelle Carré, dont le premier ouvrage, Les Rêveurs (Grasset), a reçu en 2018 le Grand Prix RTL-Lire.

En 2018, plus de 11 000 poètes en herbe s’étaient connectés, du 14 mars au 15 avril, sur le site du Grand Prix Poésie RATP ratp.fr/grandprixpoesie pour partager leur texte. Cette année, les participants auront à nouveau un mois, du 13 mars au 14 avril 2019, pour déposer leur poème sur le site du Grand Prix, chacun dans leur catégorie (la catégorie « Enfants » pour les moins de 12 ans, « Jeunes » pour les moins de 18 ans et « Adultes » pour les plus de 18 ans) et dans le format de leur choix (court – 4 lignes maximum – ou long – 14 lignes maximum). Ils auront, par ailleurs, à l’instar des éditions précédentes, toute liberté sur le thème choisi et pourront opter à leur guise pour le vers ou la prose.

Isabelle Carré, Présidente du jury de l’édition 2019

Comédienne de théâtre et de cinéma, révélée à l’écran dans des films à grand succès comme Le Hussard sur le toit (Jean-Paul Rappeneau) ou Beaumarchais, l’insolent (Édouard Molinaro) et sur les planches pour son interprétation, notamment, du personnage d’Agnès de L’École des femmes, multirécompensée pour ses performances dans La Femme défendue de Philippe Harel (Prix Romy-Schneider), Se Souvenir des belles choses de Zabou Breitman (César de la meilleure actrice, Prix des lumières de la meilleure actrice) et L’Hiver sur la table de Roland Topor (Molière de la meilleure comédienne), Isabelle Carré a ajouté, depuis la rentrée d’hiver 2018, une corde à son arc, celle de romancière. Son premier roman Les Rêveurs a été un succès tant critique que public et a remporté le prestigieux Grand Prix RTL-Lire.

C’est avec enthousiasme qu’elle a accepté de devenir la Présidente du Grand Prix Poésie RATP 2019 et d’endosser ainsi le rôle de « dénicheuse » de talents poétiques. Elle se réjouit, ce faisant, d’avoir la possibilité d’offrir à 10 poètes amateurs, l’opportunité d’émerger dans l’espace public en leur permettant d’être affichés pendant tout l’été sur l’ensemble du réseau RATP qui rassemble plusieurs millions lecteurs potentiels par jour !

Comme elle l’indique aux futurs participants : « Ce dont les hommes ont besoin, écrit Murakami, c’est de quelque chose de beau, d’agréable, qui leur fait croire, au moins partiellement, que leur existence a un sens. » Qui mieux que la poésie peut répondre à cette attente ? Je suis heureuse que le Grand Prix Poésie RATP me donne l’occasion d’en lire, de vous lire, et peut-être de vous distinguer... Lire de la poésie dans le métro, c’est échapper au temps, à celui des rendez-vous, des heures qui défilent, c’est oublier les smartphones, les mauvaises nouvelles, les mails et les sms, c’est une promesse de rencontre ! À Concorde, Arts et Métiers, Place Clichy ou Mairie des Lilas... offrez-nous des mots pour nous aider à voir le monde autrement ! »

 

La RATP et la poésie : une belle histoire

Depuis plus de 25 ans, la RATP offre à ses voyageurs, pendant leur trajet, des moments de poésie, et leur permet ainsi d’être en contact quotidien avec les plus grands textes du genre grâce à l’opération « Des lignes et des rimes » qui présente aux voyageurs des poèmes d’auteurs.

Depuis 1997, l’entreprise participe également à la diffusion de la poésie amateur en organisant de grands concours de poésie dont chaque édition est présidée par une personnalité du monde des Arts et des Lettres, tels Matthieu Chedid, David Foenkinos, Stéphane de Groodt, Zabou Breitman, Augustin Trapenard ou encore Raphaël.

La RATP a à cœur d’offrir à ses 12 millions de voyageurs quotidiens en Île-de-France un espace de respiration, d’évasion et de réflexion. Ainsi notre politique culturelle n’a cessé de se développer depuis plus de 20 ans et elle est aujourd’hui largement plébiscitée. Plus encore, pour 53 % de nos voyageurs la RATP représente aujourd’hui le principal moyen d’accès à la poésie.

Anaïs Lançon
Directrice de la communication de la RATP