Innovation

Expérimentation d’une navette autonome collective et à la demande au service d’un technopôle en Haute-Savoie

RATP Dev et ArchParc, parc d’activités d’intérêt régional situé au cœur de la Haute-Savoie dans le « genevois français », inaugurent ce vendredi 18 septembre un service de navette autonome à la demande. Cette expérimentation, prévue jusqu’en décembre 2021, est opérée par Alpbus, filiale de RATP Dev, en partenariat avec la société suisse Bestmile, dans le cadre du projet echosmile, financé par l’Union européenne et piloté par ArchParc.

ArchParc, RATP Dev via sa filiale Alpbus et leur partenaire Bestmile se sont associés pour mettre en œuvre la première expérimentation du service à la demande pour se déplacer sur le parc d’Archamps en navette autonome.

Desservant 7 arrêts dans l’enceinte du technopôle, ce projet de pointe en matière de mobilité autonome met en œuvre la dernière génération de navette de la société toulousaine Easymile. L Le déploiement de cette expérimentation a débuté dès le début de septembre et connaîtra une première phase d’expérimentation d’une durée de 4 mois.

Après avoir téléchargé l’application dédiée, les usagers définissent à l’avance leur point de départ et d’arrivée, avant même de monter dans la navette. À terme, la navette sera capable de changer son itinéraire afin de l’optimiser en tenant compte des nouvelles demandes des voyageurs.

RATP Dev a su mobiliser et combiner les compétences de différents acteurs pour concevoir un projet dont le fonctionnement conjugue mobilité autonome et approche inspirée du transport à la demande. Pour accompagner le projet, des chauffeurs de la société Alpbus, filiale de RATP Dev, ont été formés à devenir opérateurs de navette autonome et assurent, depuis la navette, la sécurité des usagers et des riverains lors de la circulation de la navette. Les protocoles sanitaires liés à la Covid ont ainsi pu être anticipés et permettront aux usagers de circuler en toute sécurité.

Le projet echosmile a pour objectif de comprendre comment le potentiel technologique des véhicules autonomes peut être utilisé pour répondre à un besoin de mobilité à la demande et étudie le cahier des charges d’un service de mobilité collectif et durable au service des usagers. Des expérimentations auront ainsi lieu principalement à ArchParc, et sur la zone d’activités miroir en Suisse, la ZIPLO.

Notre approche de l’innovation est à la fois ambitieuse et très pragmatique. Il s’agit d’offrir de nouveaux services aux villes et à leurs habitants pour accompagner les mutations de la mobilité et de relever les défis du changement climatique. Ce site pilote est très important car il va nous permettre de construire avec tous les acteurs une nouvelle expérience client qui donne confiance et rende attractif ces nouveaux service

Patrick Vautier
Directeur Marketing et Innovation de RATP Dev

Ce projet de navette autonome est la parfaite illustration de notre dynamisme en matière d’implantation de projets. L’expérimentation echosmile (projet Interreg) est résolument tournée vers le retour d’expérience des usagers et le besoin des entreprises.  Notre volonté est de devenir le lieu d’expérimentation de la mobilité de demain pour le Grand Genève, un véritable living-lab de la mobilité. La réactivité des acteurs du parc nous permet d’accueillir favorablement ce type d’expérimentation. Cette ambition est résolument tournée vers le futur, puisque nous co-pilotons avec la fondation Nomads la plateforme PAN (Plateforme ArchParc Nomads) qui a pour objectifs de détecter et d’accélérer des projets innovants de nouvelles mobilités à l’échelle du Grand Genève.

Philipp Dannecke
directeur général du Syndicat Mixte d’Aménagement du Genevois – SMAG- en charge du développement d’ArchParc

En raison de son implication active dans la mobilité à l’échelle transfrontalière et sa position stratégique, ArchParc (170 entreprises, 1 600 salariés, 15 000 visiteurs actuellement, 60 000 véhicules jour de travailleurs frontaliers, 50 000 véhicules jour à l’échangeur autoroutier d’ArchParc) réaffirme son ambition de devenir la plateforme de services du territoire en déployant de nouvelles offres pour les acteurs économiques du Grand Genève dont l’innovation et l’entrepreneuriat, la formation et l’évènementiel et la mobilité durable.