Mobilité durable

A l’occasion de la Rencontre des Entrepreneurs de France, la RATP réaffirme son engagement en faveur du climat

La RATP poursuit son engagement en faveur de la sobriété énergétique et de la lutte contre le changement climatique à travers des objectifs ambitieux et s’inscrit comme un acteur majeur de la ville intelligente et durable.

Le groupe RATP est déterminé à relever le défi de la transition énergétique, en Ile-de-France comme dans tous ses projets en France et à l’international. Pour y parvenir, il vise à la fois à développer l’usage des transports publics, par nature vertueux, et s’engage à réduire son empreinte énergétique et carbone à l’horizon 2025.

En 2017, la RATP s’est fixée de nouveaux objectifs pour 2025 par rapport à 2015 :

  • réduire de 20 % ses consommations énergétiques par voyageur-kilomètre ;
  • réduire de 50 % ses émissions de gaz à effet de serre par voyageur-kilomètre.

Pour y parvenir, elle a engagé un plan d’actions qui concerne l’ensemble de ses activités : transport de voyageurs (matériels roulants), bâtiments, infrastructures, espaces voyageurs et flottes de véhicules auxiliaires.

Depuis 2017, la RATP est le 1er opérateur de transport multimodal à obtenir la certification ISO 50001 (management de l’énergie) pour l’ensemble de ses activités et réseaux en Ile-de-France.

En 2018, la RATP a déjà réduit de 6 % ses consommations d’énergie et de 11 % ses émissions de GES, par rapport à 2015.

En Ile-de-France, sur le réseau de la RATP et à distance égale, on émet ainsi jusqu’à 60 fois moins de CO2 lorsqu’on se déplace en métro, en RER ou en tramway qu’en empruntant sa voiture particulière. Les transports en commun constituent le moyen de se déplacer qui présente le meilleur bilan carbone, et la RATP innove pour améliorer encore la performance environnementale de ses activités.

Sa grande ambition en matière de transition énergétique, c’est le plan Bus 2025. Il vise à proposer un réseau avec 100 % de bus « propres », faisant ainsi de la Région Île-de-France une référence mondiale du transport public urbain routier très bas carbone. C’est un défi majeur qui mobilise l’ensemble de l’entreprise puisque cela concerne 4700 bus et 25 centres bus. La flotte des 4700 bus sera ainsi totalement renouvelée avec l’objectif de disposer à terme de 2/3 de centres bus électriques et 1/3 de centres bus au biogaz. En 2018, la flotte compte déjà 950 bus hybrides, 140 bus bioGNV et 83 bus électriques.

Sur les réseaux ferrés, la récupération de l’énergie de freinage est un levier majeur de réduction des consommations d’énergie. Tous les tramways et RER du réseau RATP en sont équipés. À partir de 2032, tous les métros devraient également permettre la restitution d’énergie au freinage.

Acteur de la ville durable, le groupe RATP mène également différents projets innovants en faveur de la transition écologique des villes. Pour exemple, sur la ligne 11 du métro, la chaleur du tunnel est récupérée et utilisée pour chauffer un immeuble de 20 logements. Ce dispositif permet de couvrir en moyenne 35 % des besoins en chauffage du bâtiment.

Pour encourager les voyageurs à utiliser des modes de transports moins carbonés que le véhicule individuel, le groupe RATP renforce l’attractivité des transports en commun et leur complémentarité, notamment en proposant des services de mobilité en complément de son réseau historique : covoiturage, auto-partage, scooters électriques ou encore navettes autonomes, grâce aux prises de participations de RATP Capital Innovation dans ces domaines. Parmi les services complémentaires proposés : 1 084 places de stationnement vélo à proximité des gares et stations de métro et de tramway.

En 2018, la RATP est devenue partenaire membre fondateur de Net Zero Initiative, un collectif d’entreprises avec pour objectif d’établir un référentiel de la neutralité carbone pour les entreprises.