Mobilité durable

Biodiversité à Paris : la RATP installe un potager de plus de 300 m2 au pied d’une pinède sur le parvis de la gare Denfert-Rochereau

Sylvie LEKIN, adjointe à la maire du 14e en charge des transports, Patricia DELON, Directrice du département Commercial, et Frédéric LAMBERT, Directeur des Services et Espaces multimodaux, à la RATP, ont inauguré ce jour le parvis végétalisé de la gare de Denfert-Rochereau (lignes 4, 6 et RER B) qui héberge aujourd’hui plus de 300 m2 potager urbain au pied d’une forêt de pins. Cette initiative innovante, déployée dès 2017 sur les stations de métro Bel-Air et Jaurès, s’inscrit dans la démarche de la RATP de végétaliser 4 hectares de son patrimoine immobilier tertiaire et industriel dont un tiers dédié à l’agriculture urbaine à horizon 2020. Cette politique volontariste en matière de biodiversité urbaine est formalisée ce jour par la signature de la charte BiodiverCity® auprès du Conseil International Biodiversité et Immobilier (CIBI), en présence de Luc Monteil, Directeur immobilier de Bolloré Logistics et Président du CIBI.

01. La gare de Denfert-Rochereau devient un modèle de biodiversité urbaine

Une pinède, des plantes aromatiques (lavande, romarin, sauge…), des plantes grimpantes (rosier, mûrier, jasmin…), des plantes potagères (poivron, fève, fraisier…), voici ce que les quelques 32 000 voyageurs qui transitent chaque jour par la gare peuvent depuis quelques jours venir contempler, respirer et goûter sur le parvis de la gare de Denfert-Rochereau.

Pour ce projet, la RATP a choisi de collaborer avec Les Jardins de Gally, spécialiste de l’architecture de paysages urbains et de design végétal. Certains éléments de l’installation végétale, notamment les plantes grimpantes qui s’enroulent autour de structures métalliques de style art nouveau, sont un clin d’œil aux édicules de Guimard, emblème du métro parisien.
Autre originalité : un arbre à souhait, un « érable davidii » paré d’une écorce dite à « peau de serpent », qui accueillera dans ses branches les vœux des passants.  

L’entretien de ce jardin constitué à partir de paillage naturel est entièrement écologique sans pesticide. Les plantes mellifères (lavande, bruyère, sauge…) présentes également dans ce paysage végétal permettent d’attirer une faune d’insectes pollinisateurs (abeilles, papillons…) favorisant ainsi la biodiversité et la reproduction des espèces. Lors de l’inauguration, les voyageurs se sont vus remettre des sachets de graines mellifères pour pouvoir semer à leur tour et devenir ainsi eux-mêmes des relais de cette biodiversité dans la ville.

Des ateliers potagers ont été proposés pour l’inauguration et les participants ont pu repartir avec un plan de fraisier rempoté sur place. Un atelier de jus de fruits frais était également organisé pour permettre aux jardiniers en herbe de se désaltérer en pressant les fruits qu’ils auront eux-mêmes récolté au potager.

Avec la végétalisation du parvis de la gare de Denfert Rochereau, la RATP réaffirme sa volonté d’offrir aux voyageurs des coins de verdure en pleine ville. Cette opération s’ancre en effet dans la démarche de végétalisation de plusieurs stations de métro, plébiscitée par les voyageurs notamment lors de l’appel à idée lancé par la RATP en 2016.
 
Ainsi les murs de la station Bel-Air (ligne 6) sont déjà ornés de fresques végétales longues de 40 mètres et l’entrée de la station Jaurès (lignes 2, 5 et 6) est coiffée d’un couvre-chef végétal orné de plantes indigènes rares, et la salle d’échange héberge des éléments sculpturaux végétalisés.

02. Le groupe RATP signe la charte BiodiverCity® pour une intégration toujours plus importante de la nature dans son patrimoine tertiaire et industriel

Le groupe RATP a l’ambition de devenir un acteur de référence dans la transition énergétique et dans le développement de solutions de mobilité durable. Dès lors, participer à la création de la ville intelligente et durable est un enjeu majeur. A horizon 2020, le potentiel de végétalisation sur le patrimoine immobilier tertiaire et industriel de la RATP est de 4 hectares dont un tiers dédié à l’agriculture urbaine.

C’est dans ce contexte que le Groupe a répondu à l’appel à action du Conseil International Biodiversité et Immobilier (CIBI), lancé auprès des leaders du marché de l'immobilier, de l'architecture et de l'urbanisme, pour intégrer la biodiversité dans les villes. Reposant sur une approche innovante qui associe « vivant et construction », la charte BiodiverCity® promeut la conception et la construction d’une nouvelle typologie de bâtiments qui donnent une place importante aux espaces végétalisés.

En signant la Charte, construite sur 10 actions, le groupe RATP s’engage notamment à intégrer la biodiversité dans les espaces de son patrimoine pouvant accueillir de la végétalisation, à prévoir une gestion adaptée et respectueuse de l'environnement, à sensibiliser les parties prenantes et le public à l’importance de la nature en ville…

Développement durable